Journal of Academic Finance https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF <p><strong>Academic Finance</strong> est une revue scientifique à comité de lecture, diffusée en « open access », <strong>référencée ISSN 1923-2993</strong>, soutenue par l'Université Virtuelle de Tunis, l’AEISGG, l'Unité de recherche RED-ISGG (Recherche, Entreprises et Décision), l’AFME, l’APREV et l'ESSAT Gabes.</p> <p><strong>Academic Finance</strong> est une revue bilingue qui publie des textes théoriques, empiriques et ou critiques s’intéressant à une ou plusieurs dimensions de la finance dans le monde.</p> fr-CA <p>Les auteurs qui publient dans cette revue acceptent les termes suivants :</p> <ol type="a"> <ol type="a"> <li class="show">Les auteurs conservent le droit d'auteur et accordent à la revue le droit de première publication, l'ouvrage étant alors disponible simultanément, sous la licence&nbsp;<a href="https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/" target="_new">Licence d’attribution Creative Commons</a>&nbsp;permettant à d'autres de partager l'ouvrage tout en en reconnaissant la paternité et la publication initiale dans cette revue.</li> <li class="show">Les auteurs peuvent conclure des ententes contractuelles additionnelles et séparées pour la diffusion non exclusive de la version imprimée de l'ouvrage par la revue (par ex., le dépôt institutionnel ou la publication dans un livre), accompagné d'une mention reconnaissant sa publication initiale dans cette revue.</li> <li class="show">Les auteurs ont le droit et sont encouragés à publier leur ouvrage en ligne (par ex., dans un dépôt institutionnel ou sur le site Web d'une institution) avant et pendant le processus de soumission, car cela peut mener à des échanges fructueux ainsi qu'à un nombre plus important, plus rapidement, de références à l’ouvrage publié (Voir&nbsp;<a href="http://opcit.eprints.org/oacitation-biblio.html" target="_new">The Effect of Open Access</a>).</li> </ol> </ol> contact_AF@scientific-society.com (Jamel Eddine HENCHIRI) contact@scientific-society.com (Scientific Society) Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 OJS 3.3.0.6 http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss 60 COVID-19 et ses impacts sur l'inclusion financière dans les pays en développement https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/778 <p><strong>Objectif :</strong> L'objectif primordial de cette étude est d'analyser les répercussions de la crise liée au COVID-19 sur le secteur bancaire turc. En se basant sur des données empiriques, nous cherchons à évaluer l'impact de la pandémie sur les performances de l'indice du secteur bancaire de Borsa Istanbul (BIST) pendant la période allant de janvier 2020 à décembre 2021. Cette analyse vise à fournir des insights précieux pour guider les décisions en matière de politique économique et d'investissement, en éclairant les acteurs concernés sur les dynamiques spécifiques qui ont façonné le paysage financier turc durant cette période tumultueuse.</p> <p><strong> </strong></p> <p><strong>Méthode :</strong> Notre méthodologie de recherche repose sur l'utilisation conjointe de l'indice du secteur bancaire de Borsa Istanbul (BIST) et des données relatives aux cas quotidiens de COVID-19. Pour analyser les effets de la pandémie sur le secteur bancaire, nous avons opté pour la méthode Hétéroscédasticité Conditionnelle Autorégressive Exponentielle Généralisée (EGARCH). Cette approche statistique sophistiquée nous permet d'évaluer de manière précise et rigoureuse les variations de volatilité et les réactions du marché financier turc face aux chocs induits par la crise sanitaire mondiale.</p> <p><strong> </strong></p> <p><strong>Résultats :</strong> Les résultats de notre étude révèlent un effet positif modéré du COVID-19 sur les rendements de l'indice du secteur bancaire BIST. Cette constatation suggère que malgré les défis posés par la pandémie, le secteur bancaire turc a démontré une résilience relative, potentiellement grâce aux mesures de soutien économique mises en œuvre pour atténuer les impacts négatifs. De plus, notre analyse indique l'absence de retombées significatives en termes de volatilité, soulignant ainsi la stabilité relative du secteur bancaire turc pendant la période étudiée. En outre, nous avons observé qu'il n'y avait pas d'effet de levier notable, ce qui suggère que les nouvelles positives et négatives ont eu des répercussions similaires sur le secteur bancaire turc au cours de la crise du COVID-19.</p> <p><strong> </strong></p> <p><strong>Originalité :</strong> Cette étude apporte une contribution significative à la compréhension des effets de la crise du COVID-19 sur le secteur bancaire turc en utilisant une approche méthodologique novatrice et en se basant sur des données empiriques récentes. En mettant en lumière les dynamiques spécifiques du marché financier turc pendant cette période sans précédent, notre recherche offre des insights précieux pour les décideurs politiques, les investisseurs et les acteurs du secteur financier, les aidant ainsi à prendre des décisions éclairées dans un environnement économique incertain.</p> Moustapha ABAKAR MOUSSA, Recep YILMAZ (c) Tous droits réservés Moustapha Abakar Moussa, Recep Yılmaz 2024 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/778 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Inclusion financière en Amérique latine et dans les Caraïbes pendant la pandémie de COVID https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/728 <p><strong>Objectif</strong>: Ce document donne un aperçu de l’inclusion financière dans la région Amérique latine et Caraïbes pendant la pandémie de COVID, sur la base des données Global Findex 2021.</p> <p><strong>Méthodologie</strong>: L’étude a utilisé une analyse descriptive des données pour montrer la tendance de l’inclusion financière pendant la pandémie.</p> <p><strong>Résultats</strong>: L’étude a révélé un faible niveau d’inclusion financière dans la région ALC. La détention de comptes et l’épargne formelle dans la région ALC étaient inférieures à la moyenne mondiale dans toutes les catégories de population pendant la pandémie. La population féminine, pauvre et sans instruction a été la plus touchée par la pandémie. Il est donc urgent d’accélérer la reprise après la pandémie et d’augmenter les interventions d’inclusion financière en faveur des membres vulnérables de la population de la région ALC.</p> <p><strong>Originalité</strong>: Les études existantes sur l’inclusion financière axées sur les pays d’ALC n’ont pas fourni un aperçu de l’état de l’inclusion financière dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes pendant la pandémie de COVID. Il est donc urgent de comprendre l’état actuel de l’inclusion financière dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes pendant la pandémie de COVID-19.</p> Peterson K. OZILI (c) Tous droits réservés Peterson K. OZILI 2024 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/728 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Transaction électronique : un facteur d’inclusion financière en zone CEMAC pendant la COVID-19 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/736 <p><strong>Objectif&nbsp;: </strong>décrire l’évolution des transactions de monnaie électronique en mettant en relief les motifs de transactions afin de déduire les effets sur l’inclusion financière dans un contexte de covid 19.</p> <p><strong>Méthode&nbsp;:</strong> pour cette étude nous avons fait recours aux chiffres contenu dans les récents rapports de la Banque des Etats d’Afrique Centrale sur les services de paiement en monnaie électronique de la CEMAC pour la période 2011 à 2020, et les analyses descriptives ont été effectuer.</p> <p><strong>&nbsp;Résultats&nbsp;: </strong>Il en ressort de la description des chiffres, une évolution ascendante plus accentuée à partir de l’année 2019 quant aux points de distributions, du nombre et valeur de transaction en monnaie électronique notamment dans les pays comme le Cameroun, Gabon et Congo. Ces résultats traduisent les difficultés liées à l’accès aux services financiers traditionnels ; difficultés qui semblent être remédier par les services de monnaie électronique (FMI, 2020a).</p> <p><strong>Originalité&nbsp;: </strong></p> <p>Cette étude réconforte l’idée selon laquelle les transactions en monnaie électronique sont des facteurs d’inclusion financière dans la sous-région CEMAC et le motif le plus prépondérant étant le paiement des factures d’électricité, qui a considérable réduit les files d’attente observer par le passé devant les caisses de la société d’électricité&nbsp;et la pandémie du COVID-19 a été un facteur d’accélération de la transformation numérique.</p> Romain FOGO PAWO, Charlie TSIAZE MOUAFFO (c) Tous droits réservés Romain FOGO PAWO, Charlie TSIAZE MOUAFFO 2024 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/736 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Performance des entreprises camerounaises de e-commerce en contexte de la covid-19. https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/694 <p><strong>Objectif :</strong> L’objectif de cette recherche est de comprendre comment les entreprises du e-commerce camerounaises se redéployent en contexte de pandémie de la COVID-19 pour améliorer leurs performances.</p> <p><strong>Méthode</strong> : Relativement à la spécificité de ce sujet et pour atteindre l’objectif de cette recherche, une approche exploratoire est mobilisée. Ainsi, sur la base d’une démarche qualitative, une étude de cas multiples axée sur les entretiens semi-directifs auprès de 08 (huit) dirigeants d’entreprises du e-commerce au Cameroun est effectuée. La technique d’analyse privilégiée à cet effet, est une étude thématique de contenu et lexicale par l’assistance du logiciel d’analyse qualitative NVivo10.</p> <p><strong>Résultats</strong> : Il ressort de l’analyse des résultats assez originaux et partiellement contraire aux prédictions de la perversité de la covid-19 sur le commerce en général. En effet, les résultats obtenus laissent paraitre un effet mitigé de la pandémie de la covid-19 sur la performance des entreprises du e-commerce au Cameroun. Ainsi, les e-commerçants camerounais ont développé des stratégies et adoptés des innovations telles que le télétravail, l’animation des plateformes de ventes, l’augmentation du personnel, l’établissement de relations solides avec les clients pour effet améliorer leurs performances pendant la pandémie. Cependant, malgré les stratégies développées, certains n’ont pas su tirer profit de la pandémie, ceci dû à une série d’obstacles qui existent dans ce secteur.</p> <p><strong>Originalité</strong> : Au-delà de la multitude d’études qui traite des effets du COVID-19 et de la performance des entreprises du e-commerce, rares sont les études en sciences de gestion qui les mettent en relation au Cameroun. L’originalité de cette étude réside la démarche méthodologique et la singularité de l’analyse qui permettent d’identifier les facteurs de performance des entreprises de e-commerce en période de crise.</p> Boris Noé MANHOULI DANMOU, Élisée Emmanuel KOUAM TATCHEMO, Léa Clodiane NONGNI, Fride Claire MAFOGANG NGANGOUA (c) Tous droits réservés Boris Noé MANHOULI DANMOU, Élisée Emmanuel KOUAM TATCHEMO, Léa Clodiane NONGNI, Fride Claire MAFOGANG NGANGOUA 2024 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/694 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Les Déterminants de l’inclusion financière et l’impact du COVID-19 en Amérique latine et dans les caraïbes https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/697 <p><strong>Objectif</strong> : L'étude examine les déterminants de l'inclusion financière et l'impact du COVID-19 en Amérique latine et dans les Caraïbes pendant la pandémie.</p> <p><strong>Méthodologie</strong> : elle utilise la base de données du Global Findex 2021 de la Banque mondiale, collectée pendant la pandémie de COVID-19 dans huit pays des Caraïbes, pour exécuter une régression logit afin d'étudier les déterminants et la manière dont la COVID-19 a influencé l'inclusion financière.</p> <p><strong>Résultats</strong> : Concernant les principaux déterminants, l'étude a révélé que les femmes et les individus des groupes à faible revenu ont un faible taux d'exclusion financière, bien que l'inclusion financière augmente avec l'augmentation des revenus.</p> <p><strong>Originalité du document</strong> : L'étude a utilisé des données collectées à l'époque du COVID-19 pour étudier comment la pandémie a affecté l'inclusion financière, ce qui est une des premières du genre.</p> Paul ONYINA (c) Tous droits réservés PAUL ONYINA 2024 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/697 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Impact du COVID-19 sur l'inclusion financière dans les pays en développement https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/692 <p><strong>Objectif: </strong>Le document a étudié et analysé l'impact du COVID-19 sur l'inclusion financière numérique dans les pays en développement, en se concentrant sur le Soudan, au cours de la période 2018-2021.</p> <p><strong>Méthode: </strong>Elle est basée sur l’approche analytique descriptive et émet l’hypothèse que le COVID-19 a été un catalyseur positif pour le développement et la promotion des services financiers numériques dans les pays en développement. Les données ont été collectées à partir des bases de données de l'OMS, de la Banque mondiale, du FMI et du CBOS.</p> <p><strong>Résultats : </strong>Bien que la pandémie de COVID-19 ait eu un impact négatif sur les économies des pays en développement, elle a contribué à accroître la demande de services financiers numériques et à promouvoir l’inclusion financière. L'étude recommande aux décideurs politiques et aux régulateurs des pays en développement d'activer des partenariats entre les banques et les entreprises de télécommunications conduisant à la suppression des obstacles à l'inclusion financière (faiblesse des infrastructures pour les opérations numériques, coûts d'exploitation élevés, rigidité des procédures KYC concernant l'ouverture de nouveaux comptes bancaires et peur des transactions). avec la Fintech moderne).</p> <p><strong>Originalité/pertinence: </strong>le document a souligné la situation des services financiers dans les pays en développement et l'importance de développer et de bénéficier de la technologie financière pour améliorer l'inclusion financière numérique, en particulier à la suite de la pandémie de COVID-19.</p> Omer MUSTAFA (c) Tous droits réservés Omer Mustafa 2023 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/692 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 Impact du COVID-19 sur l'inclusion financière numérique au Nigéria https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/699 <p><strong>Objectif</strong> : L'objectif général de l'étude est d'étudier l'impact du COVID-19 sur l'inclusion financière numérique au Nigeria. Cependant, l'étude examine spécifiquement dans quelle mesure le COVID-19 améliore les services financiers numériques dans l'État d'IMO au Nigeria ; la mesure dans laquelle le COVID-19 augmente les transactions financières en ligne dans l'État d'IMO au Nigeria et la mesure dans laquelle le COVID-19 augmente les transactions financières numériques dans les zones rurales de l'État d'IMO au Nigeria.</p> <p><strong>Méthodologie</strong> : L’étude a adopté une méthodologie de recherche quantitative.</p> <p><strong>Résultats</strong> : Les résultats ont révélé que le COVID-19 a amélioré les services financiers numériques et les transactions financières en ligne dans l'État d'IMO au Nigeria, mais que le COVID-19 n'a pas augmenté de manière significative les transactions financières numériques dans les zones rurales de l'État.</p> <p><strong>Originalité</strong> : c’est un manuscrit original, qui traite de l’impact de la crise COVID 19 dans une région géopolitique particulière du Nigeria en Afrique.</p> Stella Ngozi Okoroafor (c) Tous droits réservés Stella Ngozi Okoroafor 2023 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/699 Tue, 30 Apr 2024 00:00:00 +0000 L' activité d’offre des microcrédits des Institutions de Microfinance en contexte post-covid https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/691 <p><strong>Objectif&nbsp;</strong>: Cet article a pour objectif d’appréhender la perception que les parties prenantes ont de la politique d’offre des microcrédits des Institutions de Microfinance (IMF) dans un pays en développement en contexte post covid.</p> <p><strong>Méthodologie</strong>&nbsp;: Les données de l’étude empirique sont collectées grâce aux entretiens semi-directifs réalisés avec deux catégories de parties prenantes des IMF, à savoir les clients et les dirigeants. Les entretiens qui ont lieu entre les mois de Novembre 2022 et Mars 2023, se déroulent dans les villes de Yaoundé et Douala au Cameroun.</p> <p><strong>Résultats</strong>&nbsp;: L’analyse de contenu des discours révèle que, la pertinence des problèmes posés par la clientèle, est déconstruite par les dirigeants des IMF. L’étude suppose que cette déconstruction, appréhendée comme une forme voilée de résistance au changement, constitue un frein majeur à la réalisation de la mission sociale originelle des IMF dans l’aire d’expérimentation de l’étude. &nbsp;</p> <p><strong>Originalité&nbsp;</strong>: L’essentiel des travaux sur les IMF en contexte africain et au Cameroun en particulier traite de la performance sociale sans réellement prendre en compte la perception des parties prenantes. L’originalité dans cette recherche vient de ce que, nous avons adopté une approche inductive pour appréhender la perception des parties prenantes des IMF en termes de portée sociale. &nbsp;&nbsp;</p> Jean Roger MFELAM, Mathieu Alain DOKO EDJIANE (c) Tous droits réservés Jean Roger Mfelam, DOKO EDJIANE Mathieu Alain 2023 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0 https://www.scientific-society.com/journal/index.php/AF/article/view/691 Mon, 06 May 2024 00:00:00 +0000